Témoignage d’Elisabeth Kandelman, Laboratoire d'analyses